Le double vitrage est de loin la meilleure option pour l’isolation thermique de vos fenêtres.

Pour une bonne isolation, oubliez le simple vitrage !

Le double vitrage permet de réduire les déperditions de chaleur de 50 à 80 % par rapport à un simple vitrage !

 Le triple vitrage : comment ça marche ?

 » Il est particulièrement légitime dans un logement basse consommation. «

Sur le même principe que le double vitrage, le triple vitrage augmente l’isolation des fenêtres grâce à la présence d’un espace hermétique supplémentaire entre l’extérieur et l’intérieur du logement. Cet espace contient de l’air sec, qui est particulièrement isolant. Il faut savoir que la performance d’isolation thermique est proportionnelle au nombre d’espaces hermétiques. Le triple vitrage est donc plus performant que le double.

Triple vitrage : dans quel cas ?

Le triple vitrage est surtout recommandé pour des maisons qui se veulent très performantes thermiquement. C’est le cas des maisons construites à énergie basse consommation et les maisons à énergie passive. Utiliser du triple vitrage permet alors de réaliser des économies d’énergie tangibles et d’atteindre de très hautes performances thermiques. En revanche, en rénovation, par exemple, où le logement sera toujours plus énergivore qu’une construction neuve, les performances thermiques ne seront pas tellement plus élevées avec un triple vitrage tandis que le coût sera beaucoup plus élevé que du double vitrage.

Vitrage anti-effraction un vitrage très efficace contre les tentatives d’effraction. Le vitrage anti effraction est conçu pour freiner les tentatives d’effraction grâce à sa résistance renforcée.

Le vitrage anti effraction offre une résistance renforcée en jouant sur : le nombre de feuilles de verres, leur épaisseur,  le nombre de films PVB (Poly Vinyl Butyral) insérés à l’intérieur du vitrage.

Cette norme définit 2 niveaux de sécurité : Le niveau 1 s’attache à la protection anti vandalisme, le vitrage doit résister aux jets d’objets. Et le niveau 2 correspond à une résistance face aux tentatives d’effraction : calcul du nombre d’impacts à la masse ou à la hache suffisants pour permettre le passage d’un homme.

Chaque niveau comporte différentes classes de sécurité en fonction de la performance du vitrage.

Attention : le terme anti-effraction est à prendre avec précaution. Le verre feuilleté n’est pas incassable, il résiste seulement beaucoup plus longtemps qu’un verre classique et n’éclate pas ou ne se perfore pas au premier choc.

Le vitrage anti effraction est parfois une nécessité sur certaines fenêtres. Cependant, chaque assurance a ses propres exigences.

Le verre feuilleté est conçu pour résister à toute sorte de chocs.

Le verre feuilleté pour un vitrage sécurité

Le verre feuilleté est composé de 2 ou plusieurs feuilles de verre simple ou trempé, séparées par un ou des films plastiques appelé PVB (Poly Vinyl Butyral).

Le verre feuilleté offre une résistance renforcée aux impacts et aux tentatives d’effraction. Plus il est feuilleté, plus le transpercer devient long et difficile : idéal pour décourager les cambrioleurs !

De plus, les films intégrés dans le vitrage retiennent les éclats de verre en cas de casse et limitent ainsi le risque de blessures.

Conçu au départ pour améliorer la sécurité des pare-brise des voitures, son utilisation se répand à toutes sortes de vitrages, dont le double vitrage.

En effet, un double vitrage 4/16/44.2 est un vitrage composé d’une vitre de 4 mm, d’un espace d’air ou de gaz de 16 mm et de 2 vitres de 4 mm séparés par 2 films.

On parle alors de double vitrage asymétrique, particulièrement performant en isolation phonique et thermique, mais aussi en termes de sécurité.

En général, le verre feuilleté est placé vers l’intérieur.

Types de verre feuilleté

On trouve principalement trois types de verre feuilleté :

Le verre feuilleté ordinaire est plus solide que le verre classique, il évite la projection d’éclat de verre mais peut malgré tout se casser et être traversé.

Le verre feuilleté de sécurité réduit plus nettement le risque de blessures ou d’effractions en retenant les éclats de verre contre le film. Il est également plus difficile à perforer.

Le verre feuilleté à gel intumescent est un verre spécialement conçu pour résister aux incendies. Son intercalaire est en gel qui s’opacifie et s’épaissit afin de bloquer la chaleur